Offer Banner
Offer Banner

Nos Services

Livraison Offerte dès 120€
Livraison Rapide, Commande avant 13h = expédié aujourd'hui (sauf weekend), Colis Protégé et Assuré.
Paiement 100% Sécurisé SSL - 3D Secure
Visa, Master Card, Amex, Virement Bancaire
Service Client à Votre écoute
Client 100% Satisfait. Large Choix. Inclure un Message Cadeau.
Programme de Fidélité
Vous cumulez des points que vous pourrez ensuite transformer en récompense.

Le Blog

Description


RHUM EXPERT

Rhum Expert, vous propose une des plus belles gammes de rhum du marché. Que vous cherchiez un rhum vieux, un rhum blanc, un rhum arrangé, un rhum de Martinique, de Guadeloupe, de Marie Galante… ou bien une idée cadeau pour offrir à un amateur de rhum vous trouverez à coup sûr le rhum qui vous convient. Marque de rhum connue (HSEJMClémentPlantationZacapa) ou rare,  millésime de prestige, rhum jamaïcainrhum de la Barbade, rhum japonais, rhum de la Réunioncoffret de rhum, y en a pour tous les goûts et tous les budgets. Notre équipe est à votre disposition pour vous renseigner et répondre à toutes vos questions.




EN SAVOIR PLUS


Les différents styles de rhum

Le rhum blanc n’aura aucune coloration, pour autant cela ne signifie pas qu’il aura coulé directement de l’alambic dans la bouteille. Afin de développer pleinement ses arômes, mais aussi pour permettre un parfait mariage de ceux-ci, le distillat sera placé un maximum de trois mois en fûts, ou dans des cuves en inox, pour une durée pouvant être bien plus longue. C’est alors qu’il sera également réduit par l’ajout d’eau pure. Une réduction qui devra être réalisée lentement afin de ne pas dégrader les alcools, détruisant au passage une partie du goût. Cette étape fera passer le rhum d’une concentration d’environ 90% d’alcool à 55% - 75%. Les cuves seront brassées, voir refroidies au besoin, afin qu’un excès de température n’affecte le spiritueux. Le rhum ambré, celui-ci devra avoir passé un maximum de trois ans en fût, le plus souvent entre 18 et 24 mois. Le rhum vieux, quant à lui devra passer un minimum de trois ans révolus en fût. Il aura alors l'appellation VO, 4 ans (VSOP) et XO ou Extra Old un minimum de six ans de vieillissement en fût. Le rhum arrangé est un procédé simple, qui consiste à plonger dans du rhum (Blanc en général), des fruits frais ou déshydratés, mais encore des épices, des piments, des herbes aromatiques, voir des confiseries. Toutefois pour réaliser un bon rhum arrangé, une règle commune à toute la gastronomie s’applique, il faut des ingrédients de base de qualité. Les plus connus contiennent des fruits exotiques, comme la banane, l’ananas, mais aussi de la vanille. Comme son nom l’indique le rhum épicé est un rhum dans lequel des épices diverses et variées ont été plongées.

Comment déguster un rhum ?

La dégustation va passer par plusieurs phases, dont la première sera l’aspect visuel. La coloration du spiritueux, qui bien entendu n’aura d’intérêt que lorsque celle-ci sera obtenue naturellement lors du vieillissement. Point important à ne pas négliger, le choix du verre. Si pour créer son Ti-Punch, un verre droit de type tumbler est indiqué, pour profiter pleinement d’un rhum pur, ce verre par sa forme ne permettra pas de transmettre correctement les arômes. Celui-ci devra idéalement adopter la forme dite tulipe, c’est-à-dire une base large et un col étroit. Exemple, Glencairn, Copita, parfois même recouvert d’une petite cloche de verre. L’idéal étant qu’il possède un pied, afin de ne pas réchauffer le liquide par un contact avec la main, que les arômes puissent se concentrer à la base et se libérer progressivement par le col. La seconde phase sera donc logiquement, humer le spiritueux. C’est le premier vrai contact avec le rhum, parfois déjà déterminant au regard des goûts de chacun. De premiers arômes se dégageront alors du verre, emprunts de plus ou moins de fruité, de notes de vanille ou autres. Au fil de la dégustation, le spiritueux va s’ouvrir et libérer progressivement de nouvelles senteurs, ce qui sera d’autant plus vrai sur de vieux rhums, dont les arômes plus fondus créent un ensemble complexe à analyser, mais aussi sur des rhums dont le volume d’alcool est élevé. Bien entendu il n’y a pas de règle en la matière, le nez pourra être le parfait miroir de ce que vous retrouverez en bouche, comme son opposé. Lire la suite >

Rum et Rhum quelle est la différence ?

Le mot Rhum est une variante française du mot rum. Il est utilisé par de nombreux producteurs basés dans les îles françaises des Caraïbes. Cela évoque normalement le style de rhum fabriqué, mais pour déterminer le contenu de votre bouteille, vous devez en savoir plus sur sa fabrication. Pour commencer à faire du rhum, vous avez besoin de canne à sucre. Importée dans les années 1600 et présent dorénavant dans les Caraïbes, il s’agit d’une herbe haute remplie de sève sucrée. Elle est coupée et pressée, produisant un liquide sucré appelé jus de canne à sucre. Pour faire du sucre raffiné, le jus est concentré pour éliminer l'eau, et cristallisé. À chaque étape du raffinage, le sucre diminue et le jus restant devient de plus en plus épais, jusqu'à devenir de la mélasse. Ce sont ces deux extrémités du processus de raffinage du sucre - le jus et la mélasse - qui sont utilisées pour fabriquer du rhum. Il existe de nombreuses classifications de rhum, mais au plus simple, nous pouvons distinguer trois types en fonction de leur composition. Lire la suite >

Les différents types de rhum

La production de rhum étant directement liée à la colonisation du continent Américain par les principales puissances de l’époque, à savoir la France, Le Royaume-Uni et l’Espagne, il est normal que son nom varie de Rhum à Rum en passant par Ron. C’est donc également la manière la plus simple de définir les différents styles, encore qu’il soit probablement nécessaire de rédiger tout une encyclopédie à ce sujet, afin d’être totalement exhaustif, ce qui n’est pas l’objectif avoué ici. En effet chaque distillerie possède ses petits secrets dirons-nous, qu’une législation vague, voire hasardeuse, bien que sur le plan Européen les choses semblent bouger. Nous voulons dire par là qu’il est compliqué de savoir si précisément, une distillerie répond en tous points au style que nous lui attribuons, de par ses racines historiques, ce qui vaut essentiellement pour les rhums de mélasse, voyons cela ci-dessous. Toutefois, une classification suivant la base de distillation, ainsi que le mode de distillation, permettra de définir au sein de chaque style, le type de rhum dont il s’agit. Lire la suite >

Les origines du rhum

Pour produire du rhum, tout commence dans le champ de cannes à sucre. Cette canne qui nous semble être de manière banale largement cultivée dans les Caraïbes tient pourtant ses origines d’un tout autre coin du globe. Originaire de Nouvelle-Guinée, la canne à sucre ne se développe que dans un climat chaud. Elle a été introduite par les Perses en méditerranée au 6ème siècle puis par les Arabes lors des conquêtes de l’Espagne et des Îles Canaries. Ce sont d’ailleurs les espagnols qui introduisent la canne à sucre sur le nouveau monde en 1493, lors du second voyage de Christophe Colomb (Originaire de Gênes), à Saint Domingue d’abord et ensuite à Cuba, Puerto Rico et en Jamaïque. Même si la canne se développe dans les Caraïbes dès la fin du 15ème siècle, il faudra encore attendre environ un siècle avant que les premières distilleries ne produisent de manière officielle du rum. La plus vieille distillerie toujours en fonction est Mount Gay, elle est située à la Barbade et date de 1703. Lire la suite >